LCTO_0010720_ORI

Cessange

Le quartier le plus étendu du sud-ouest de Luxembourg se caractérise par sa tranquillité et son aspect idyllique. Ce n’est pas étonnant, car seulement 11 % de la superficie du quartier est construite.

Mentionné pour la première fois en 1083

Cessange est mentionné pour la première fois dans un document datant de 1083, dans lequel le comte Conrad de Luxembourg cède une maison de campagne avec écuries et granges à l’abbaye d’Altmünster. Ce lieu, appelé Zéisseng en luxembourgeois, Zessingen en allemand et Cessange en français, était peu peuplé depuis le début des enregistrements. Cependant, vers 1681, lorsque les armées françaises de Louis XIV tentèrent de conquérir la ville fortifiée, il n’y avait probablement plus d’habitants à Cessange.

En tout cas, il n’y eut d’inscriptions dans les registres paroissiaux que deux ans plus tard. Jusqu’en 1920, Cessange faisait partie de la commune de Hollerich, avant que cette dernière ne fusionne avec Luxembourg la même année. Cessange n’est devenu un quartier indépendant que depuis les années 1970.

Le vaste parc public

Le vaste parc public de Cessange commence en face de l’arrêt de bus Fischerhof et s’étend le long du ruisseau Zéissenger. Quelques pittoresques ponts en bois traversent le cours d’eau et des mélèzes, des tilleuls d’été, des marronniers et des aulnes bordent le chemin à travers le parc tout en longueur, dont la fin surprend en offrant la possibilité de jouer au beach-volley.

Des vitraux spectaculaires

013_Cessange_Zéissinger Neue Kirche innen © Joscha Remus

On découvre, sur la gauche, l’église du village en remontant la Rue de Cessange depuis Fischerhof. L’ancienne église de la commune de Cessange étant devenue trop petite, une nouvelle église, entourée d’arbres, a été inaugurée ici en 1972. Les vitraux spectaculaires ont été conçus par Gustave Zanter, et l’autel, le tabernacle, le lutrin et la cuve baptismale sont l’œuvre de l’artiste Charles Kohl.

Plus haut et au sud de l’église, le Zessinger Kohlenberg culmine à 310 mètres d’altitude. Le toponyme Kohlenberg remonte à l’époque napoléonienne à laquelle on déboisa entièrement la forêt de Cessange de l’époque pour la production de charbon de bois. La tour d’eau de Cessange s’élève au sommet de la colline, à la fin de la rue Tubis.

Boy Konen Bike Park

Le quartier paisible de Cessange offre également des activités sportives au parc Boy Konen. Les amateurs de cyclisme y trouveront notamment leur bonheur, car le parcours de VTT est le seul terrain d’entraînement au Luxembourg qui regroupe tous les éléments, de la table-line à la piste d’enduro en passant par la piste de BMX.

Galerie photos

Comment s'y rendre

En voiture :
Vous pouvez vérifier la disponibilité des places de stationnement sur le système de guidage dynamique des parkings de la Ville de Luxembourg.

En transport en commun :

Pour faire le tour de la ville, consultez le site www.mobiliteit.lu, qui présente des informations pratiques et en direct sur les transports en commun au Luxembourg.
Information utile : tous les bus, tramways et trains circulant au Luxembourg sont gratuits pour les citoyens et les visiteurs.