Léa et la théorie des systèmes complexes

Dans la continuité des pièces politiques et documentées de l’auteur et artiste associé aux Théâtres de la Ville, Ian De Toffoli, Léa et la théorie des systèmes complexes traite des interconnexions entre l’industrie pétrolière, les structures économiques luxembourgeoises et les luttes climatiques. La mise en scène est assurée par Renelde Pierlot (Voir la feuille à l’envers, Let Me Die Before I Wake, Mettre au monde), artiste associée aux Théâtres de la Ville, elle aussi, qui s’entoure pour l’occasion d’une équipe internationale.

Mêlant saga épique, conte poétique exubérant, théâtre narratif et documentaire, Léa et la théorie des systèmes complexes suit une double trame narrative : d’un côté, la pièce se veut une véritable chronique familiale, qui détaille non seulement l’histoire, l’activité entrepreneuriale et le pouvoir politique de la multinationale américaine sulfureuse Koch Industries, un des plus importants acteurs du marché du pétrole au monde et grand vilain écologique, mais également les grabuges familiaux qui ont divisé le richissime clan des Koch. D’un autre côté, la pièce raconte l’empathie écologique, puis la radicalisation politique d’une jeune femme, Léa, née à Luxembourg au tournant du nouveau millénaire et grandissant sous l’ombre d’un effondrement global systémique. Léa ressent l’urgence d’un changement de système pour faire face à la crise climatique, au besoin par la violence. La présence de Koch Industries à Luxembourg, où l’entreprise s’est implantée pour des raisons de fiscalité avantageuse, déclenche alors la colère de Léa.

Léa et la théorie des systèmes complexes retrace le cheminement de mécanismes économiques complexes pour montrer pourquoi, dans un monde globalisé où tout est toujours lié, il est si difficile de sauver la planète.

Informations pratiques

Carte

Contenu délivré par Echo.lu - Informations sous réserve de modification et sans engagement !

Pour annoncer votre évènement (ayant lieu sur le territoire de la capitale), enregistrez-le sur Echo.lu et nous le reprenons dans notre agenda.

https://www.echo.lu